Destination Bordeaux
En voir plus

Envie d'émotion

Je me régale

Emerveillé : qui est rempli d’un sentiment d'admiration mêlée de surprise. Œil, visage, sourire émerveillé. Ça sent la photo souvenir !

Comment ?

Je m'évade

Etre libre : n’être soumis à aucune contrainte externe. C’est une des composantes essentielles de nos moments de vacances, hors du quotidien. Chez nous, la nature vaste, l’ambiance chaleureuse et la variété des offres de distraction apportent facilement ce bien-être.

Comment ?

Je m'éclate

S’amuser : Se livrer à des occupations divertissantes. Flâner, prendre du bon temps, se divertir… On pourrait ainsi dire que l’amusement est l’esprit-même des vacances !

Comment ?

Je me détends

Serein : avec des synonymes comme beau, radieux, paisible, tranquille, nous voilà aussitôt partis sous le soleil du Sud-Ouest. Connue pour son esprit festif, notre région sait aussi offrir le calme qui vous ressourcera.

Comment ?

Je bouge

Vitalité : qualité d'un être vivant ou d'une collectivité qui manifeste une importante énergie, un grand dynamisme. Vitalité d'un art, d'une culture… Ça ne vous évoque rien ? Le pays basque a conservé sa langue depuis le paléolithique, et avec elle, toute une culture.

Comment ?

Inspirez-moi

 

Envie d’info

Envie de partage

Testé pour vous : « Tout le monde est pareil! »

Avec sa moustache grise et son sourire paisible, Gerhard Geigle est un incontestable habitué du Centre Héliomarin de Montalivet. « Je viens ici depuis 40 ans ! La première fois, c’était avec mes parents et ma sœur, en 1975. J’avais 10 ans. Maintenant, je viens avec ma femme Heike et mes enfants. Nous venons deux semaines au printemps et quatre semaines pendant l’été » raconte ce quinquagénaire allemand.

« Ce que j’apprécie, c’est que tout le monde est pareil ! Dans la vie nous pouvons être très différents : des vieux, des jeunes, des gros, des maigres, des beaux, des laids, des noirs, des blancs, des riches, des pauvres, des gens de toutes nationalités, de toutes les classes sociales… Mais ici cela ne fait pas de différences : comme nous sommes nus, nous sommes vraiment tous pareils» analyse ce naturiste convaincu. « Même si ma femme met un paréo pour la photo » s’amuse-t-il. Pour lui, la beauté de la région, la nature et l’Atlantique sont le deuxième attrait de Montalivet. « Nous vivons toujours dehors, dans le jardin, sur la terrasse, ou à la plage » résume le père de famille.

Pour les jeunes, le Centre Héliomarin est synonyme de rencontres internationales. « Nous avons des amis de toutes les nationalités : des Anglais, des Français, des Allemands, des Néerlandais, des Espagnols… C’est une communauté qui parle toutes les langues » apprécie Max, 14 ans. « Nous avons une grande liberté : nous pouvons faire du vélo, courir, aller à la plage ou à la piscine, surfer, faire du tennis, du ping-pong, lire, ne rien faire du tout » poursuit l’adolescent. « Pour les parents, c’est très agréable que les enfants aient beaucoup de possibilités d’activités. Cela nous permet d’avoir des temps de liberté et d’intimité » remarque Gerhardt. Pour cette famille, aucun doute, le CHM Montalivet bien le symbole du naturisme familial et international !

Gerhard

Samedi matin à Sarlat

Le marché de Sarlat le samedi matin a été une découverte pleine de saveurs et de gaieté. Les étales, la foule, le soleil, les couleurs, l'ambiance était vivante et accueillante. Naviguer dans les ruelles en dégustant des fraises du Périgord reste un souvenir impérissable de mes vacances en Aquitaine.

Benoit

Campagne festive

Maroen travaille au pôle marketing de la « maison » et vit en Entre-deux-Mers. Revenue enthousiaste d’un week-end festif dans le village voisin, elle a eu envie de partager :

« Le weekend dernier était chargé en émotions musicales et gustatives.
Habitant dans l’Entre-deux-Mers, j’ai profité pleinement des manifestations qui s’y sont déroulées.
Samedi c’était la piste gourmande à Sadirac : un petit marché de nuit avec animation musicale. C’est toujours un plaisir de se retrouver avec des amis autour d’une grande tablée. En plus, même pas besoin de cuisiner : moules frites, rougail saucisses… Il y en avait pour tous les goûts.
Dimanche se fut matinée plage en plein Créon - étonnant non* ? Les petits s’en sont donné à cœur joie dans le sable. Pour les grands il y avait un concert de musique blues américaine. Un régal.
Ça continue tout l’été avec la piste sous les étoiles (marché de nuit à Créon) et même à la rentrée avec le festival cyclo-musical Ouvre la voix, la Fête du vin à Sadirac et la Nuit de la Sauve à l’abbaye de la Sauve-Majeure. »

* Créon est une jolie bastide, et malgré son nom, l’Entre-deux-Mers n’a pas de plage, c’est le territoire longé par la Dordogne au nord et la Garonne au sud.

Maroen

Testé pour vous : « Une incroyable évasion »

« J’adore vraiment cette croisière sur la Garonne à la découverte des vignobles ». Robert Sellex, cameraman de la BBC, ne cache pas son bonheur. Il a profité de quelques jours de liberté pour s’offrir un séjour en Bordelais avec des amis. Il ne leur a fallu que 1h30 d’avion pour venir de Liverpool.

Au programme, après une découverte de Saint-Emilion, une croisière œnologique « Médoc » avec la compagnie « Bordeaux River Cruise ». « C’est totalement dépaysant, une incroyable évasion. Nous avons découvert Bordeaux et les îles de la Gironde depuis le fleuve. Nous dégustons de très bons vins. Nous voyons de beaux châteaux depuis le bateau : Beychevelle, Latour, Pichon-Longueville… Notre guide nous donne de très intéressantes explications sur l’histoire de Bordeaux, du vignoble et du vin. Nous avons fait une halte magnifique et reposante sur l’île de Patiras, où nous avons profité du calme et escaladé le phare. Nous avons aperçu la citadelle de Blaye, les quais et l’église de Pauillac. Nous avons enfin visité un château viticole avec son cuvier et son chai à barriques, avant d’apprendre à déguster ! C’est une excellente journée » s’enthousiasme ce quinquagénaire britannique, approuvé par ses amis.

Robert

Testé pour vous : « Vraiment fiers de leur cuvée »

« J’ai eu l’idée d’offrir à mon ami et son fils d’adopter des pieds de vigne pour un millésime, un cadeau partagé en famille » témoigne Marie-Claude Massé, habitante des Deux-Sèvres.

L’aventure a duré près de deux ans, depuis la préparation de la vigne au printemps, au château Beau Rivage, à Macau, un bordeaux supérieur bio. « Pour les vendanges, avec une quinzaine de couples, c’était très convivial» sourit-elle. En fin d’année vient le temps de l’assemblage. « Nous avons goûté plusieurs vins pour identifier les goûts de chocolat ou de musc… Puis nous avons testé différents assemblages avec des petites fioles pour trouver le vin qui nous plait. » Ensuite, le vin n’est livrable que plus de dix-huit mois après la vendange.

Le plus grand bonheur vient avec la mise en bouteille et l’étiquette personnalisée : « Cuvée Clémot père et fils ». « Ils sont vraiment fiers de leur cuvée » se réjouit Marie-Claude. Cette aventure partagée restera gravée dans la mémoire familiale.

Marie-Claude

Testé pour vous : « J’apprends le surf avec mon père ! »

« C’est un vrai classique des clubs de surf aquitains: les enfants adorent des stages avec leurs parents, et c’est réciproque » constate Manech, responsable de Hendaia, une des écoles de surf d’Hendaye.

Robin, 12 ans, est l’un de ceux-là, sacrément heureux de suivre depuis déjà trois étés, les mêmes cours que son père Frédéric, 39 ans. « J’aime prendre les vagues et être dans l’eau. Surtout que la mer est plus chaude que chez nous » s’amuse le jeune nantais. « Ce que je préfère, c’est d’apprendre le surf avec mon père » ajoute-t-il.

« Sur la côte basque, à part la pelote, le surf est le sport national ! Et pratiquer une activité avec mon fils, c’est un vrai bonheur. Pendant l’année, les occasions sont rares. Donc cela nous a paru évident de nous mettre au surf. Et maintenant nous avons pris le virus » confie Frédéric.

Manech, Robin et Frédéric

Testé pour vous : « La démarche environnementale nous a attiré »

Un hamac tendu entre deux chênes-lièges, de l’herbe, des ajoncs et des bruyères, des chalets en bois, des fleurs, un petit lac paisible… Bienvenue au Camping du Lac, à Ondres, un des établissements écolabellisés du Seignanx.

« La démarche environnementale du camping nous a attirés, et nous l’apprécions vraiment » sourient Cécile et Axel, venus du Nord avec leurs deux filles Maïlys et Lysa. « C’est vert, c’est calme ! Le silence est obligatoire après 23 h. Le tri sélectif est très bien organisé et très bien expliqué. C’est très pédagogique pour les enfants. Nous profitons de la nature à fond. Et nous sommes à proximité d’une plage familiale avec un beau panorama, les montagnes du Pays Basque d’un côté et Capbreton de l’autre ! » Que du bonheur !

Cécile et Axel

Testé pour vous : « Faites-la sans attendre, La Vélodyssée® »

Christine Coutant et Thierry Monfort appartiennent à ces passionnés qui ont suivi la Vélodyssée® du Verdon à Hendaye. Ce couple de Bretons a même commencé l’aventure à Nantes. « Il nous tardait d’arriver en Aquitaine, dans cette grande traversée caractérisée par la forêt, la senteur magnifique des pins et la verdure. Nous étions vraiment bien dans cet environnement là, avec l’impression d’être loin de tout et une vraie sensation de grands espaces.

Ce n’est pas du tout monotone » raconte Thierry, cadre quinquagénaire. « Les paysages changent en permanence. Nous roulions dans la nature pratiquement tout le temps, et cela apporte un formidable sentiment d’évasion, d’une activité presque méditative comme celle d’une longue marche, le sentiment de faire un avec ce qui nous entoure » confirme Christine Coutant, quadragénaire sportive.

« Il y a une notion d’effort, en pédalant 70 kilomètres par jour en 7 heures en moyenne, et en même temps une aventure intérieure et la découverte de cette belle région » analyse Thierry Monfort. « A l’arrivée, nous n’avions pas du tout envie d’arrêter mais de continuer » confie-t-il. Quand on demande un conseil aux deux cyclotouristes, ils n’ont qu’une seule réponse : « Faites-la sans attendre ».

Christine et Thierry

Testé pour vous : « Bordeaux a tellement à offrir »

Gudrun Geist a gagné un séjour à Bordeaux grâce à un jeu proposé pour la réouverture de la ligne aérienne Vienne-Bordeaux. Elle en a profité pour prolonger son voyage au bord de l’océan, dans le Médoc. Voici son récit enthousiaste et ses remarques constructives…

« Merci beaucoup pour ce prix magnifique et les bons conseils avant notre départ. Nous avons passé un très beau séjour à Bordeaux et avons profité un maximum pour découvrir la ville qui a plus à offrir que sa taille laisse présager. Les gens sont incroyablement gentils, aimables, prêts à aider et déterminés de contribuer à un bon séjour des touristes.

Nous avons commencé le jeudi par un petit tour dans le centre, comme tous les musées, visites guidées etc. étaient fermés ou n’étaient plus disponibles à l’heure de notre arrivée. Cela nous a donné l’opportunité de gouter un premier verre de vin et d’admirer le miroir d’eau le jour ET la nuit. Nous avons par ailleurs réservé le walking tour et une excursion dans les vignobles de Graves & Sauternes pour le lendemain auprès de l’office de tourisme.

Le walking tour commençait à 10h le vendredi et la taille du groupe était vraiment agréable car assez petit. Les infos concernant la reconstruction de la ville étaient vraiment intéressantes, ainsi que la découverte de petits coins qu’on n’aurait jamais pu trouver nous-mêmes (comme, par exemple, le petit cinéma dans l’ancienne église). A 13h30, nous avons pris le bus vers le sud pour aller voir les 2 propriétés viticoles très différentes. Dans la première, il y avait malheureusement peu à voir, la production se faisant dans un autre bâtiment à côté. Du coup c’était plus raconté que montré. Dans la seconde en revanche, on nous a montré toutes les étapes de la production et expliqué les différences entre la méthode traditionnelle et la méthode moderne. De retour à Bordeaux, nous nous sommes promenés à la rive droite de la ville, avec le jardin botanique. Sur recommandation du guide, on a choisi le restaurant « Petit Commerce » pour le diner – un rêve.

Le samedi, nous avons profité de 2 marchés (Les Capucins et celui près de Saint-Michel), puis nous sommes montés au sommet de plusieurs tours (Porte Cailhau, Flèche Saint-Michel, Tour Pey-Berland). On avait également le temps pour un tour rapide du musée d’Aquitaine. Finalement, nous avons fait un dernier tour de la ville par Visiotour, avant de continuer vers Lacanau-Océan, où nous avons passés quelques jours de surf splendides.

En ce qui concerne le vin, je dois « féliciter » la région : je ne buvais que du vin blanc jusqu’ici et évitais systématiquement du vin rouge, mais tous les vins rouges qu’on a bus ou testés à Bordeaux étaient vraiment bons. Il était plus difficile pour nous de trouver un vin blanc à notre goût, comme les vins de la région sont parfois très doux, mais nous toujours trouvé des vins qui nous plaisaient.

Afin de rajouter une petite critique constructive :
Le fait que les sites n’ouvrent qu’à partir de 10h, sont fermés pendant le midi et ferment complètement à 18h, rend difficile de faire un tour complet de la ville avec le Citypass. Du coup nous étions un peu pressés au niveau du temps, mais finalement, on a pu voir tout ce qu’on voulait.
Une très bonne addition au Citypass serait des vélos gratuits (comme les batcubs, en plus des trams et bus, font déjà partie de l’offre), permettant de découvrir la ville encore autrement. »

Gudrun

Testé pour vous : « Nous, c’est le camping ! »

« Nous, nos vacances, c’est le camping ! » Katia, Jans, Mette et Bannet Ohlmeyer affichent leur enthousiasme après deux semaines de séjour au « Camping Resort & Spa la Rive », à Biscarrosse (Landes).
Cette famille allemande a choisi sa destination par internet. « Nous avions envie de connaître la côte Atlantique du Sud-Ouest et nous avons été séduits par les espaces et les jeux aquatiques, les clubs pour les enfants, et la proximité du lac » explique Jans. «Les enfants se régalent avec les jeux d’eau et les clubs d’animation. Pendant ce temps, nous les parents, en profitons pour être libres ensemble, aller à la plage ou même à la Dune du Pilat à vélo par les pistes cyclables, faire du jogging, du tennis » poursuit Katia.
« C’est vraiment relax » apprécie Jans. « Il y a tout ce qu’il faut: supermarché, restaurant agréable, bar avec d’excellents vins de Bordeaux » apprécie le père de famille. « Nous aimons le côté moderne, bien organisé, avec de très bonnes activités pour les enfants » surenchérit Katia. « Nous passons d’excellentes vacances et nous reviendrons l’année prochaine ! » assurent-ils en cœur. Les enfants applaudissent !

Katia, Jans, Mette et Bannet

… et sur les réseaux sociaux

Esprit Sud-Ouest

Ongi etorri ! Adishatz ! * Le Basque et l’Occitan sont les langues régionales du Sud-Ouest. On le parle et le chante à chaque occasion – et...

En savoir plus

Depuis le 1er janvier 2016, les régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes ne font plus qu'une ! Découvrez aussi l'offre touristique en